Le silence, outil de communication

« S’il y a un diamant dans la poitrine, il brille sur le visage »

proverbe sanskrit

 

 

Au même titre que la parole, le silence a sa place dans la communication. Il importe d’apprendre à l’utiliser dans nos relations avec les autres. Il faut apprendre  à ne pas se sentir systématiquement mal à l’aise lorsqu’une conversation est entrecoupée de silences. Dans les conversations à bâtons rompus, on a souvent l’Impression que les gens ne s’écoutent pas vraiment mutuellement, que les conversations se juxtaposent ou sont conduites en parallèle, bref, que les personnes monologuent. C’est la cas des dîners réunissant des amis ou des repas de famille dominicaux. Les personnes se tiennent chaud avec le coeur et les yeux, mais la qualité d’écoute n’est pas optimum!

Peut-être est ce une peur, voir une intolérance au silence qui empêche de se parler vraiment. Peur du silence? le sien, celui de l’autre? Ce silence est pourtant nécessaire pour digérer ce qui a été dit, y réfléchir et apporter une contribution qui fasse avance la conversation.

Si le besoin de répondre immédiatement se faut sentir, la conversation risque de s’enliser dans le « réactif » plutôt que dans le « réflexif », avec les risques de tension et d’incompréhension qui peuvent en découler. Il faut donc, considérer le silence de façon positive et l’utiliser pour donner du souffle et de la profondeur à nos conversations.

De fait, le rôle du silence est fondamental, car pour apprendre à parler, il faut d’abord apprendre à se taire, à écouter, et à attendre pour prendre son tour de parole le moment venu! Aujourd’hui on reconnaît à quelqu’un qui se taire , la qualité relationnelle indispensable pour créer une intimité ou pour ouvrir un espace de sens partagé.

Le silence comme dans une partition musicale, joue un rôle considérable: il est la respiration de la langue, entre chaque phrase, il donne le rythme, il ponctue, et donc rend audible et compréhensible la parole. Il est essentiel dans l’art du débat comme dans les réunions d’échanges de paroles, aujourd’hui de plus en plus prisées et où la parole semble se moquer de tous les modèles, depuis la conversation de bistrot jusqu’aux forums interactifs en ligne…

Le silence est d’or!

 

Extrait de « l’art de faire la paix  » Anne Ducrocq

Une réflexion sur “Le silence, outil de communication

  1. Holà Alain! :)Merci encore pour la nourriture…je lis l’article en lunchant! ;)Il semblerait que c’est notre journée…dominicale? (o;Bien qu’il semblerait que ce soit des extraits d’un autre auteur, je me permets, en toute humilité, de te faire part des coquilles perçues…déformation professionnelle, car aucunement sur ton cas! (o:- 1er paragraphe : …monologuent. C’est la (le) cas…- 2e : Peut-être est(-)ce une peur, voir(e)… Peur du silence? (L) le sien… qui fasse avance(r) la conversation.- 3e :  »réactif » («réactif», car les  »  » sont des guillemets anglais.) et l’autre à changer « ».- 5e : …, à écouter(,)(à retirer) et à attendre… Aujourd’hui(,) on reconnaît à quelqu’un qui (sait) se taire (ou qui se tait? )Voici donc ma simple contribution au message que tu nous transmets; n’hésites pas à m’envoyer tes textes (pas une thèse! (o;) si tu as un quelconque besoin! (o;Au plaisir et a Dios, Marc M. (o: 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s