L’intelligence émotionnelle

 

 

Êtes-vous intelligent… émotionnellement ?

Nous devons quotidiennement faire appel à l’intelligence émotionnelle (IE), ce que l’on appelle également le quotient émotionnel (QE). Elle permet de comprendre pourquoi, à quotient intellectuel (QI) égal, certains s’épanouissent et réussissent mieux que d’autres. Les émotions sont présentes dans toutes les activités de l’homme dont les activités de gestion. La notion d’intelligence émotionnelle est très liée au domaine de la gestion plus particulièrement au management, au leadership et à la gestion des ressources humaines.

 

Les émotions peuvent à la fois nuire et servir une personne dans son milieu de travail. Je constate que c’est un sujet qui est la plupart du temps tabou en entreprise. Très souvent, nous sommes dans l’illusion de penser que nous sommes des êtres rationnels et que nous devrions contrôler nos émotions. Toute manifestation affective intempestive sera jugée inconvenante, infantile et ridicule. Elle pourra être perçue comme une marque de faiblesse, voire de fragilité psychologique. De l’autre côté, la joie, euphorisant et désinhibiteur naturel, stimule la production d’hormones du plaisir et permet d’accomplir avec enthousiasme toutes les tâches qui nous incombent. C’est un aimant : elle attire les autres vers nous et nous ouvre au partage. Toutefois, avoir une bonne gestion de ses émotions n’est malheureusement pas donné à tout le monde!

« Votre habileté à bien vous entendre avec les autres va déterminer votre succès et votre bonheur dans la vie autant que n’importe quel autre facteur »

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

Le QE est la connaissance de soi, la conscience de soi, la sensibilité sociale, l’empathie et l’aptitude à communiquer efficacement avec autrui. C’est l’intuition de ce qui est socialement approprié et du moment opportun, le courage d’admettre ses faiblesses, d’exprimer ses différences et de respecter celles des autres. En d’autres termes, les émotions, ce sont des indicateurs qui vous permettent de dire ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas. Dans son livre récent (2009) « Cultiver  l’intelligence relationnelle », le psychologue américain Daniel Goleman, nous indique qu’il existe deux catégories d’intelligences : l’intelligence relationnelle et l’intelligence émotionnelle. Comme vous le savez, nous avons deux hémisphères dans notre cerveau. L’hémisphère droit gère nos émotions et nos sens, l’hémisphère gauche gère notre logique et notre vocabulaire.

 

Daniel Goleman nous indique que la réussite d’un individu dépend davantage de son QE que de son QI. Preuves à l’appui, il a mis en évidence que, dans le monde professionnel, les gagnants ne sont pas forcément les surdiplômés, mais ceux qui sont humainement appréciés, capables de reconnaître, d’analyser, de gérer leurs émotions et celles des autres. Quand ils demandent de l’aide face à un problème, ils l’obtiennent immédiatement.

 

Ainsi, de nombreuses recherches montrent qu’à long terme, l’intelligence émotionnelle joue un rôle plus important que l’intelligence mentale dans les communications, les relations et le leadership. De plus, la majorité des auteurs considèrent que l’intelligence émotionnelle peut être développée et entraînée. Enfin, les affirmations de Goleman selon lesquelles l’IE pourrait prédire le succès académique et professionnel mieux que ne le fait le QI permet donc de réduire la prédominance du recours aux tests de QI.

 

Alors, il est impératif de développer son intelligence émotionnelle afin de réussir dans ses relations interpersonnelles. D’ailleurs, plus de 80% des gens qui sont remerciés de leur emploi le sont à cause de leur manque d’habiletés interpersonnelles.

 

Trucs et astuces pour développer son intelligence émotionnelle

Les dernières recherches en psychologie et en neurobiologie prouvent que nous sommes tous capables d’améliorer notre intelligence émotionnelle. Voici les cinq compétences élémentaires et essentielles dans la vie professionnelle, telles que définies par Daniel Goleman.

 

1) La conscience de soi: être toujours conscient de ses sentiments et utiliser ses penchants instinctifs pour orienter ses décisions. S’évaluer soi-même avec réalisme et posséder une solide confiance en soi.

2) La maîtrise de soi: gérer ses émotions de façon à ce qu’elles facilitent son travail au lieu d’interférer avec lui. Être consciencieux et savoir différer une récompense dans la poursuite d’un objectif. Récupérer rapidement d’une perturbation émotionnelle.

3) La motivation: utiliser ses envies les plus profondes comme une boussole qui guide vers ses objectifs, aide à prendre des initiatives, à optimiser son efficacité et à persévérer malgré déconvenues et frustrations.

4) L’empathie: être à l’unisson des sentiments d’autrui, être capable d’adopter leur point de vue et entretenir des rapports harmonieux avec une grande variété de gens.

5) Les aptitudes humaines: bien maîtriser ses émotions dans ses relations avec autrui, et déchiffrer avec acuité les situations et les réseaux humains. Réagir avec tact. Utiliser ses aptitudes pour persuader, guider, négocier et régler les différends, pour coopérer et animer des équipes.

 

Voici cinq comportements à adopter pour vous aider à développer votre QE :

 

  • Aborder la Vie en adoptant de nouveaux points de vue pour enrichir votre compréhension;
  • Adopter un langage avec des mots choisis et précis. Parler avec des mots justes en étant capable de comprendre l’autre et de se mettre à sa place;
  • Prendre conscience de l’importance d’une bonne communication, basée sur la qualité de présence de l’être, la compréhension et l’empathie. Être capable d’éclaircir les malentendus pour faire disparaître les conflits;
  • Avoir une estime de soi suffisante en conservant son intégrité dans n’importe quelle circonstance;
  • S’adapter instantanément aux nouvelles situations, répondant avec le cœur et les intuitions plutôt que réactivement.

 

« Cultivez vos relations interpersonnelles, comme si vous le feriez avec votre jardin. Du temps, de l’effort et de l’imagination sont requis continuellement afin de garder ses relations épanouies et grandissantes »

Extrait d’un article paru dans le manager urbain.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s